Navigation - PUBLICA

Navigation par voix et taille de police

Navigation principale

Stranded assets

Lors de l’analyse des risques ESG réalisée en 2015, la question du changement climatique a été classée prioritaire.

L’analyse s’est concentrée sur ses possibles conséquences pour les producteurs d’énergies fossiles, telles que le charbon, le pétrole ou le gaz, l’hypothèse retenue étant que les quantités d’émissions de carbone seront limitées par des mesures étatiques. Les répercussions possibles sur le portefeuille de PUBLICA ont été analysées à trois niveaux: au niveau des conditions-cadres institutionnelles («COP21»), au niveau macroéconomique (offre et demande) et au niveau microéconomique (entreprises et exposition au risque CO2).

Les résultats peuvent se résumer de la manière suivante:

  • L’analyse de l’exposition au risque carbone des sociétés énergétiques et minières dont PUBLICA détient des parts montre qu’une partie des entreprises de ces deux secteurs est plus exposée que la moyenne à des mesures de taxation des émissions de carbone. Ceci dit, la part de ces entreprises dans le portefeuille global est faible, puisqu’elle oscille entre 0,1% et 0,5%.
     
  • L’évolution de l’offre et de la demande au cours des 5 à 10 prochaines années laisse présager qu’un effondrement des prix du pétrole est peu probable et, par conséquent, qu’aucune dépréciation substantielle des réserves n’est imminente.
     
  • Le modèle d’affaires des compagnies charbonnières présentant une moindre capacité d’adaptation, ces entreprises sont davantage concernées par une éventuelle taxation des émissions de carbone.

Sur la base de cette analyse, le Comité de placement de PUBLICA a décidé en février 2016 d’exclure les producteurs de charbon des portefeuilles globaux d’actions et d’emprunts d’entreprises.


Recherche par «»
Entrées trouvées
Fermer la recherche

Remarque importante!